Star Wars 7 : on vous donne notre avis et le résultat au box-office !4.8515

Star Wars

#sorti
Star Wars,J. J. Abrams-Star Wars 7 : on vous donne notre avis et le résultat au box-office !
Cinéma
17 décembre 2015

Star Wars 7 : on vous donne notre avis et le résultat au box-office !

Hier sortait le septième volet de la franchise Star Wars, faut-il se déplacer dans nos salles obscures pour un voyage intergalactique ? On vous donne notre avis (légers spoilers) !

BB-8 avant tout !

Le générique d’ouverture de Star Wars est toujours un grand moment pour les fans de la saga. Sur fond étoilé, les écritures jaunes qui défilent et la musique désormais culte de John Williams n’épargnent pas la sensibilité du spectateur. Un brin nostalgique, il frisonne lorsque le sigle « LucasFilm » s’affiche sur l'écran. Mais une fois ce moment passé, le film est-il à la hauteur ? L’enjeu est de taille pour J.J. Abrams qui donne suite aux aventures du Retour du Jedi sorti il y a plus de 30 ans. Il s’agit pour lui de réussir à s’insérer dans la continuité d’un paysage cinématographique, n’ayons pas peur des mots, mythique. Et ça se ressent. Le réalisateur multiplie les clins d’œil aux originaux tout en tentant de s’y éloigner. On comprend donc que J.J. Abrams est pris entre deux systèmes de pensées : celui de ne pas décevoir ses fans mais également celui de préparer le terrain à des aventures futures. Finalement, passé, présent et futur cohabitent au sein de la même histoire pour livrer un résultat plutôt cohérent. Abrams console notre amertume (32 ans sans Chewbacca c’est long tout de même) en réintégrant dans son cadre, des anciens personnages (on tait volontairement leurs identités), qui contrastent avec de nouvelles têtes. Le casting est en effet impeccable, les personnages attachants. Pourtant, le grand héros du film, il faut bien le dire, n’est pas un être humain ! En effet, le nouveau droïde BB- 8 subjugue, premièrement par son aspect visuel, sa technicité, puis, deuxièmement par son caractère piquant (c’est le cas de le dire), attendrissant et fidèle. C’est incontestablement lui la star du film. Les scènes où il apparaît à l’écran sont jouissives, les composantes de ses circuits sont magistralement maîtrisées.

 

Une maitrise visuelle hallucinante

 C’est certainement ça qui ressort de ce nouvel opus, le contrôle quasi parfait de chaque plan, de chaque décor, de chaque étoile. D’ailleurs, on n’en attendait pas moins de J.J. Abrams qui excelle dans le domaine intergalactique, il avait fait de Star Trek mais surtout de Star Trek Into Darkness, une prouesse esthétique et visuelle impressionnante. Les plans ultra réalistes de Star Wars 7 nous font même croire à un univers où les X-Wing et les Tie Fighter se disputent véritablement la galaxie. Bien et mal ont chacun leur couleur, Abrams le sait. Il transpose à merveille ces deux constrastes assumés à travers des teintes simples et exagérées qui ne font qu'accentuer la complexité du combat des héros. L'aspect visuel est travaillé avec une telle minutie qu'il contribue à fluctuer et à fixer notre baromêtre émotionnel sur des personnages : la colère (rouge- Kylo Ren) à l'humour (blanc et orange - BB8) en passant évidemment par l'amour, le bien (sabre laser bleu). De plus, si nous avions découvert le sabre laser rouge flamboyant revisité, le nouveau masque du méchant a lui aussi changé.

Un méchant qui fait vraiment peur ?

Justement, notre déception concerne surtout le méchant, Kylo Ren. La fascination du méchant tient généralement à ce côté fascinant qu'il entretient, le masque accentuant nettement cet effet. Tout de noire vêtu, un tantinet psychopathe, le masque tombe bien trop vite pour ce Seigneur qui contrôle difficilement sa colère (et par la même occasion son sabre). Le défaut de Kylo ? On ne le trouve pas assez fort. Ce qui nous séduisait chez Dark Vador, c’était ce côté implacable, sa faiblesse magnifiquement dissimulée jusqu’à la fin. Il impressionnait par son masque, son vêtement sa carrure mais surtout par sa maîtrise du sabre laser. A côté, Kylo Ren fait pâle figure. Celui-ci n’égale, à notre avis, ni Dark Vador ni Dark Maul. Quant au chef suprême Snoke, on vous laisse vous faire votre propre opinion. Une petite (toute petite) déception peut-être aussi côté musique, on s’attendait à l'introduction d'un thème davantage prenant et significatif.

Bref, en conclusion, foncez dans les salles de cinéma ! Mais attention, ne basculez pas du côté obscur de la force…

 

Vous allez aimer :

- BB – 8 (il est vraiment extra)

- Les décors à couper le souffle

- Les touches d’humour toujours bien dosées

- Savoir ce qui s’est passé pour nos personnages après Le Retour du Jedi

- Revoir les anciens personnages

- Découvrir les nouveaux

- Les vaisseaux (la 3D est ici valable) !

 

Vous aimerez peut-être moins :

- Le méchant

- Le fait d’attendre à nouveau le prochain volet !

 

Côté box-office parisien, pas de gros ras de marrée. Détrompez-vous, Star Wars Episode 7 n’a pas établi un record. Il prend la quatrième place du meilleur démarrage de tous les temps avec 16 415 entrées. La revanche des Siths avait fait mieux en attirant 16 457 spectateurs et se hisse donc à la troisième place. Qui est premier ? La deuxième place est détenue par Spectre (22 510), le dernier James Bond de Sam Mendes et le grand gagnant est Spider-Man 3 et ses 27 995 araignées.

 

Actu proposée par : Splinter

Soyez funs, lâchez vous les amis !! (3 émotions possibles)
  • 4
    TOP
  • 4
    NUL
  • 1
    MDR
  • 0
    HOT
  • 0
    CHOU
  • 0
    WTF
  • 0
    OMG
  • 1
    CHOC

Encore plus d'actus people

Votre opinion sur cette news people
Vous devez vous identifier pour participer aux commentaires

Quoi tu n'es pas encore connecté sur le site people le plus fun du Web ? Nan mais Allô quoi !?

Quoi ? Tu n'es pas encore membre du site people le plus fun du web ?
(rapide, gratuit et sans engagement)